Historique du
Parc Robert-A.-Boyd

Incorporée en 1997, la Société des Sites Historiques de Radisson est un organisme à but non lucratif dont le conseil d'administration est formé entièrement d'ex-travailleurs des grands chantiers de la Baie-James. Son principal mandat a été la restauration du campement d'exploration G-68 et sa mise en valeur pour l'accueil des touristes à travers la création du Parc Robert-A.-Boyd.

Établi au printemps 1971, sur La Grande Rivière, à l'embouchure de la rivière Utahunanis (Mosquito), ce camp d'exploration a joué un rôle clé dans la cueillette des données techniques qui ont conduit le gouvernement du Québec, au début de 1972, à débuter le «projet du siècle». La reconstitution du campement d'exploration G-68 a été réalisée avec enthousiasme et acharnement dans des conditions difficiles par un groupe de jeunes, gars et filles de 12 à 20 ans, sous la supervision attentive d'ex-travailleurs de la Baie-James. En participant à cette réalisation, ces jeunes ont acquis une expérience unique tout en léguant à la communauté de Radisson un site d'un grand intérêt.

Le nom «Parc Robert-A.-Boyd» a été choisi pour souligner la contribution d'un homme qui a profondément marqué l'histoire d'un des plus grands aménagements hydroélectriques au monde. En reconstituant le campement d'exploration G-68, la Société des Sites Historiques de Radisson rend un vibrant hommage aux 185 000 bâtisseurs d'eau ayant œuvré au complexe La Grande.

Laissez-vous envoûter par l'esprit du lieu!